Sandales de retour pour l'été

Sandales de retour pour l’été

Une sandale désigne en général une chaussure légère. Elle peut être fermée comme par exemple une espadrille ou ouverte, maintenue par des brides ou lanières, ou avec un entre-doigt comme la tong qui en est la forme la plus simple. Pendant l’été 2021, la sandale avait déjà fait parler d’elle. L’été 2022 ne démentira pas l’engouement des femmes pour cette chaussure dont l’origine remonte aux temps les plus anciens. Des vases funéraires persans montrent que des formes rudimentaires de sandales existaient, il y a 5 000 ans. Les Etrusques, les Grecs et les Romains portaient des sandales fendues sur le coup de pied et attachées par un lacet. Si les premières chaussures n’ont pas subit beaucoup de modifications pendant des siècles, elles sont aujourd’hui l’objet de toutes les attentions des meilleurs chausseurs et se déclinent dans de nombreux styles du plus simple ou plus sophistiqué. Les sandales spartiates d’allure guerrière, apparues pendant les défilés de mode de la saison printemps/été 2008 ont déjà séduit des personnalités comme Kate Moss ou Keira Knightley. Les créateurs de Givenchy, Balenciaga ou D&G; en ont gainé les mollets des modèles.

Sandales de retour pour l'été
Sandales de retour pour l’été

D’autres maisons ont compris depuis longtemps les avantages de ce nu-pieds, à l’instar de Jacques Kéklikian, cordonnier, qui s’installe au début des années 30 à Saint-Tropez pour faire de la sandale sur mesure. Il y fait scandale, et fortune. Ses descendants, aux rênes de la maison K.Jacques, proposent toujours les sandales, super tendance en ce moment et appréciées de Sofia Coppola ou Kirsten Dunst qui les collectionnent. Jimmy Choo, le chausseur des stars, propose plusieurs modèle de « Djerba » à 99 E, à « Erin » à 640 E.

Sandales de retour pour l'été
Sandales de retour pour l’été

Aux antipodes des sandales compensées et autres sandales à la quincaillerie généreuse, il y a la sandale Birkenstock pour les babas cools, les bobos ou les écolos. La sandale ergonomique avait déjà attiré les contestataires de la génération « mai 68 ». La semelle en liège et latex, la couleur vert caca d’oie et les deux brides grossières, du modèle ancestrale ont bien évolué. Cette firme allemande, spécialisée depuis plus de deux siècles et troisième fabricant mondial de chaussures, a adapté ses « basiques » en conservant son positionnement qualitatif : lit de pied anatomique qui épouse la voûte plantaire, une barre de frein et un écarte-orteils. Ses sandales pour femmes ont été relookées par des stylistes et sont désormais parées de fourrure noire et de strass pour être prêtes à défiler sur les podiums de Jean-Paul Gaultier au pied du mannequin Heidi Klum. Les hommes peuvent trouver leurs sandales chez Arcus, l’une des rares marques françaises à avoir résisté à la délocalisation. Spécialisé dans les nu-pieds et les sandales pour les femmes, ils séduisent la clientèle masculine avec des chaussures aux semelles en lait d’hévéa qui amortissent à 50 % le choc au sol.

La marque lorraine Mephisto a relooké ses sandales. Doc Martens, après avoir fabriqué des chaussures orthopédiques fait un malheur avec sa ligne Open Air Wair. Les enfants ne sont pas oubliés avec les sandales de la marque Kickers. A noter : Pour que dans leurs sandales, vos pieds se sentent les plus beaux, n’hésitez pas à leur offrir une pédicure !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.