Les différents types de cuir : comment s’y retrouver ?

Les Chaussures, Foncé, Robe, Pansement, Chaussure

 

de la peau qui fait l’objet d’un traitement (tannage) pour résister dans le temps et s’adapter aux différentes formes qu’on lui fait prendre (vêtements, chaussures, sacs à main…). Or si la définition du cuir est somme toute assez simple, ses déclinaisons sont nombreuses. Voilà de quoi vous aider à y voir plus clair.

Le cuir pleine fleur

C’est la forme la plus noble du cuir, qui en conserve la fleur dans son intégralité, d’où son nom. Très résistant et imperméable, il est garant d’un produit d’excellente qualité. Dans la catégorie du cuir pleine fleur, on trouve le cuir nappa (traitement de surface protecteur), le cuir grainé, ou encore le cuir vieilli.

Le cuir nubuck

Le nubuck est un traitement spécial des peaux leur donnant une apparence velours. La surface du cuir est grattée au papier de verre ou à la meule pour obtenir une peau hyper souple, souvent moins fragile, facile à travailler, et à l’aspect mat et patiné. Le nubuck peut aussi être huilé pour un rendu légèrement brillant.

Le “mouton retourné”

La peau de mouton est poncée pour lui donner un aspect velours tandis que la laine est conservée à l’intérieur du vêtement. Les produits en mouton retourné procurent chaleur et respirabilité, et sont à la fois souples et robustes. Souvent utilisé pour les collections hivernales, on le retrouve dans les chaussures et les manteaux.

La croûte de cuir

C’est la partie la moins noble de la famille des cuirs. Il s’agit de la feuille inférieure qui contient la chair du cuir, contrairement à la feuille supérieure qui contient la fleur utilisée pour le cuir pleine fleur. Moins épais et moins résistant que le cuir pleine fleur, il est aussi plus abordable. On distingue la croûte velours d’aspect externe fibreux de la croûte enduite d’apparence lisse.